Point de vue du yoga et de l’ayurvéda

Définition

Le rhume des foins est une forme d’allergie aux pollen, aux poussières et acariens, ou encore aux poils d’animaux. Il arrive dès le mois de mars avec les graminées et peut se poursuivre jusqu’en automne, au fur et à mesure que les plantes fleurissent.

Les symptômes principaux sont : nez qui coule, démangeaison et brûlures, congestion nasale, mal de gorge, toux, asthme, maux de tête ou encore fatigue.

L’Ayurvéda, la médecine indienne

En Ayurvéda, symptômes allergiques apparaissent : lorsque le feu digestif agni est perturbé et que l’ama, le déchet métabolique s’accumule, ou encore lorsque les doshas qui composent votre constitution sont déséquilibrés. (voir ici pour les doshas)

Au printemps, typiquement, c’est un excès du dosha Kapha qui favorise la manifestation des symptômes. Ce dosha en excès va entraîner des congestions nasales, de la fatigue. Un excès de Pitta provoquera plutôt des démangeaisons des yeux et de la peau.

Traitement

Le remède principal est de se débarrasser d’ama, le déchet métabolique, par une cure panchakarma avant l’arrivée du printemps. Cette cure particulière est difficile à réaliser chez nous. Elle comprend purgation, lavement etc. pour remettre les doshas en équilibre.

Il est cependant possible d’adopter des gestes simples qui réduisent les symptômes :

  • Se nettoyer le nez le matin avec un neti ou effectuer un rinçage avec du sérum physiologique pour enlever les
    impuretés et terminer par une goute d’huile de sésame dans le nez pour renforcer la muqueuse et ne pas la
    déshydrater. Vous pouvez tremper le petit doigt dans l’huile et vous masser l’intérieur du nez.
  • Se laver la langue avec un gratte langue et avec de l’huile de sésame (gandusha) afin de renforcer notre
    système immunitaire.
  • Boire de l’eau chaude pour renforcer notre feu digestif et réduire l’accumulation d’ama.
  • Bien aérer la maison le matin et fermer les fenêtre en fin de journée.
  • Pratiquer une activité physique et le yoga.

Alimentation

Au printemps, préférez les aliments amers et astringents. On opte pour une alimentation légère, énergisante et re-minéralisante, bref, une alimentation de saison.
Limitez la friture, les boissons froides, les excès de sucré et salé et d’aigre.
Evitez les produits laitier et les protéines animales surtout le soir.

Voici une liste des aliments à privilégier (ce qui ne signifie pas que vous ne pouvez pas manger les autres !) :
Légumes : artichauts, asperges, betteraves, céleris, endives, carottes, laitues, courgettes… tous les légumes verts !
Fruits : pommes, abricots, cerises, raisons rouges, fraises, framboises, poires, rhubarbe et les fruits secs.
Légumineuses : pois cassés, fèves, lentilles, corail, pois chiche, dal
Protéines animales : poulet, dinde, œufs, poissons légers, fromages de chèvre ou brebis
Herbes et épices : gingembre, oignons, graines de coriandre, graines de fenouil, graines de cumin, clous de girofle, noix de muscade, cannelle, laurier, curry, sauge, romarin, thym…

Postures de yoga à intégrer dans la pratique

Ne pratiquez pas une posture ou un pranayama que vous ne connaissez pas sans un professeur à côté de vous !

Apanāsana : genoux contre la poitrine
Makarāsana : torsion sur le dos
Sarvangāsana ou viparitakarani mudra : posture inversée
Bhujangāsana : le cobra
Dhanurāsana : l’arc
Uttanāsana : la flexion avant
Pranayama : brahamari, kapalabhati, nadishodana

Pratique stimulante comme la salutation au soleil !

Huiles essentielles

2 gouttes de Niaouli sur un mouchoir à respirer pendant la journée. L’huile de Niaouli est antiallergie et rééquilibre l’immunité.