Les chakras

Les roues d’énergie en mouvement

Le terme chakra signifie roue, ou centre. Ce sont des carrefours de nadi. Les nadis sont des canaux ou conduits énergétiques que l’on peut mettre en parallèle avec les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise. La racine nad signifie le mouvement. Les chakras et les nadis n’existent pas physiquement mais sont des relais d’énergie subtile. 

C’est le long de ces canaux, nadi, que se déplace notre force vitale, prana. Nous avons des milliers de nadis (au choix entre 72’000 & 350’000) qui parcourent notre organisme.

Parmis ces nadis, 3 sont essentiels : il s’agit d’Ida, Pingala et Sushumna. Les 2 canaux Ida & Pingala s’élèvent depuis le dessous de la colonne vertébral & montent dans un mouvement sinusoïdal pour émerger à la hauteur du chakra du 3ème œil, entre les sourcils. Susumna monte aussi de la base de la colonne mais à la verticale, jusqu’au 3ème œil.

Ida est lunaire (yin), il s’élève à partir de la gauche . Il est associé au système parasympathique, à la détente, à la réceptivité, à l’introversion.

Pingala est solaire (yang). Il s’élève à partir de la droite. Son énergie est positive et stimulante, il est associé au système nerveux sympathique, à l’action, à l’extraversion.

Les chakras apparaissent à l’intersection des nadis, le long de la colonne vertébrale. Ce sont des roues qui font circuler l’énergie.

 Chaque chakra a une vibration particulière et correspond à une énergie psychique spécifique. A chaque chakra correspond une couleur, des symboles, une planète, un son.

Il y a 7 chakras principaux : quatre dans le haut de notre corps, qui régissent nos propriétés intellectuelles, et trois dans la partie inférieure de notre corps, qui régissent nos propriétés instinctives.

Un chakra est un espace d’énergie spécifique qui nous donne l’occasion d’explorer un domaine particulier de la vie. Pour les purifier, permettre à l’énergie de circuler librement & être en bonne santé, il y a les asana (postures), les pranayama (exercices de respiration comme nadishodana, la respiration alternée), des visualisations & des méditations.

L’ouverture des chakras ne se force pas : l’énergie suit son propre rythme. D’ailleurs bien souvent nous ne percevons pas tout de suite les changements qui s’opèrent en nous. Ce sont les remarques de nos proches ou le fait de revivre une situation mais d’une manière différente qui nous fait nous en rendre compte.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.